Français English

Ouganda

Nom du projet

Favoriser la Durabilité et la Résilience pour la Sécurité Alimentaire dans la sous-région de Karamoja

Agences d'exécution

FIDA, PNUD

Objective

Améliorer la sécurité alimentaire ainsi que la durabilité et la résilience environnementales à long terme des systèmes de production alimentaire dans la sous-région de Karamoja en s'attaquant aux facteurs environnementaux de l'insécurité alimentaire et à leurs causes profondes.

Contact

Kennedy Igbokwe

kennedy.igbokwe@fao.org

Onesimus Muhwezi

muhwezi@undp.org

Project Targets


1.230 ha


de terres sous une gestion intégrée et durable

480.508 TmCO2e


d’émissions de GES évitées ou réduites

357


ménages bénéficiaires

Motif

Approche

Impact

Les parties prenantes engagées

La sous-région de Karamoja en Ouganda est très vulnérable aux impacts du changement climatique et connaît des périodes de sécheresse de plus en plus fréquentes et imprévisibles ainsi que des niveaux croissants de dégradation de l'environnement. D’autres facteurs contribuant à la faible productivité agricole inclus les faibles niveaux de soutien à l'agriculture, l'accès limité aux capitaux et aux marchés, et l'absence de politiques relatives à la gestion des ressources naturelles.

En raison de ces défis environnementaux et climatiques, la grande majorité des habitants de Karamoja sont confrontés à une insécurité alimentaire et une pauvreté chroniques, où les femmes et les ménages dirigés par des femmes sont particulièrement vulnérables.

Le projet RFS Ouganda vise à s'appuyer sur des pratiques, des systèmes et des mécanismes ayant fait leurs preuves pour la mise à l’échelle des pratiques de GIRN et de GDT. Le projet pilote également des technologies de GDT et de GIRN n’ayant pas encore été promues dans la sous-région de Karamoja. Cela comprend, par exemple, la collecte des eaux de pluie et les techniques de réhabilitation des pâturages. De plus, le projet se veut promoteur des sources alternatives de moyens de subsistance au sein des chaînes de valeur existantes.

Le projet s'articule autour de trois composantes principales:

  1. Adopter des politiques de soutien et d’incitation au niveau des districts pour soutenir les petites exploitations agricoles, les chaînes de valeur alimentaires et la GIRN. Créer et renforcer des plateformes multi-acteurs au niveau local (district) afin que toutes les parties prenantes puissent être impliquées dans le dialogue et la prise de décision sur les questions de l'aménagement du territoire et la gouvernance des terres et de l'eau.
  2. Augmenter la superficie des terres dans le cadre de la GIRN et de la GDT pour un paysage plus productif à Karamoja. Renforcer les capacités techniques du personnel des autorités locales et former les membres de la communauté aux technologies de GDT et de GIRN qui n'ont pas encore été promues dans la sous-région.
  3. Mise en place d’un cadre pour le suivi et l'évaluation à plusieurs échelles des niveaux de résilience et des avantages environnementaux mondiaux. Faire une formation sur l'utilisation d'outils et de pratiques appropriés pour le suivi de la résilience à plusieurs échelles.   

Le projet vise à atteindre les objectifs suivants : 

Renforcement des politiques de soutien et d’incitations au niveau des districts pour soutenir les petites exploitations agricoles, les chaînes de valeur alimentaires et la GIRN.

  • Créer au moins une plateforme multi-acteurs par district, au sein de laquelle au moins 30 % des membres sont des femmes, 30 % des hommes, 20 % des jeunes et, le cas échéant, 10 % des autochtones.

Augmentation de la superficie des terres dans le cadre de la GIRN et de la GDT pour un paysage plus productif à Karamoja.

  • Réduire de 25 % le nombre de ménages souffrant de faim modérée ou grave, dont 35 % sont des ménages dirigés par des femmes.
  • Augmenter l'agriculture et l'élevage : augmenter de 20 % la productivité du maïs, du sorgho, du manioc et de la patate douce, des légumes et des haricots dans la zone du projet et de 15 %  la productivité du bétail et des petits animaux (lait, viande, œufs).    

Mise en place d’un cadre pour le suivi et l'évaluation à plusieurs échelles des niveaux de résilience et des avantages environnementaux mondiaux.

  • Évaluer les avantages environnementaux mondiaux des interventions du projet.
  • Renforcer les capacités en matière d'outils et de pratiques pour la surveillance de la résilience à plusieurs échelles. 

Le projet RFS Ouganda rassemble et facilite la coordination entre les différentes parties prenantes, principalement par la mise en place de plateformes multi-acteurs aux niveaux local, régional et national.

Au niveau national, les principales parties prenantes comprennent le Ministère de l'Agriculture, des Industries Animales et Halieutiques (Institut de Recherche et de Développement Agricole de Zone), le Ministère de l'Eau et de l'Environnement, le Ministère de l'Énergie et du Développement Minéral, le Ministère des Terres et du Développement Urbain, le Ministère du Commerce, de l'Industrie et des Coopératives, le Bureau du Premier Ministre, l'Autorité Nationale des Forêts, l'Agence Nationale de Gestion de l'Environnement et le Bureau des Affaires de Karamoja.

Dans la zone géographique ciblée, les principales parties prenantes sont les autorités locales de district dans la sous-région de Karamoja, les utilisateurs des terres, leurs groupes et dirigeants, les ONG et les OSC.

Project Activities

Each RFS country project conducts activities that fall under common thematic areas within the programme. Explore each project theme relevant to the RFS Ouganda country project below to see which activities are being implemented under each theme.

Témoignages sur le terrain

Grâce à des témoignages recueillis sur le terrain vous découvrirez les activités, les étapes clés, les enseignements tirés ainsi que les succès du projet Ouganda RFS.

Ressources utiles

Notre bibliothèque en constante expansion abonde en rapports, études de cas, fichiers multimédia et outils et directives. Toutes nos ressources liées au projet Ouganda RFS sont accessibles et offrent un meilleur aperçu de notre programme d'activités.

  • Outcome Mapping as a Monitoring and Evaluation tool in Resilient Food Systems Programme in Uganda and Nigeria

    30 mai 2023

    A dissertation submitted by Anusha Lamsal in partial fulfilment of the requirements for the degree of Master of Science (MSc) in Sustainable Tropical Forestry (SUTROFOR), Bangor University & University of Copenhagen.

    ABSTRACT:

    The Resilient Food Systems (RFS) programme aims to respond to chronic food insecurity and targets in fostering sustainability and resilience among smallholder farmers in 12 sub-Saharan African (SSA) countries. This research investigated the potential for OM methodology in the RFS project in the Karamoja subregion of Uganda and northern Nigeria. This qualitative study offered OM training sessions that trained the participants from both countries to identify project vision, mission, boundary partners, outcome challenges, progress markers, strategy maps, and organizational practices. The participants used OM methodology to track the behavioural change in the boundary partners involved in the RFS projects. Participants from both countries identified 4-5 important RFS project boundary partners that need behavioural changes and defined outcome challenges, progress markers and strategy maps for each of them. RFS Uganda identified Local Farming Communities (Smallholder farmers, women, and youth) who were also the ultimate beneficiaries, National Steering Committee, Local Government, Media, and the Implementing Partners as the most important BPs. Similarly, Smallholder farmers (women and youth), the Federal Ministry of Agriculture, ADPs of all 7 states, Private sectors, and Media were identified as the most important BPs by RFS Nigeria. This study concludes that OM methodology can be implemented to track behavioural changes in Boundary Partners involved in RFS projects. To incorporate tracking of behavioural change into the project monitoring and evaluation plan, it is important to configure and adjust OM methodology to the country’s specific contexts and phases of RFS projects. When continued in other RFS countries, it should incorporate gendered perspectives in every OM stage possible. 

    The data obtained during this thesis was mainly used to write this MSc dissertation. It was also used to contribute to a project report and research paper informing Uganda, Nigeria, and other RFS countries about project scaling and policy influence using OM as a method for Monitoring and Evaluation (M&E). This research contributes to the overall SSA Food Security and Sustainability Goals of the RFS as well as one of the objectives of ICRAF to address the Sustainable Development Goals (SDG) 2 aimed at ending poverty, achieving food security and improved nutrition and encouraging sustainable agriculture.  

    Plus d'infos

    Strengthening the enabling environment for sustainable and climatesmart land management in Africa: Country initiatives of the Resilient Food Systems programme

    10 novembre 2022

    Barriers to implementation of sustainable land management (SLM) practices limit their ability to contribute to addressing land degradation. This report presents country case studies from the Resilient Food Systems programme highlighting SLM project activities undertaken in six countries in sub-Saharan Africa, and the lessons learned during their implementation. The innovative approaches to bridging governance and institutional gaps have demonstrated positive impacts on both the environment and livelihoods of rural communities.  

    Plus d'infos

    Advisory services supporting community innovations: integrated landscape management through FFS and APFS

    11 octobre 2022

    Farmer Field Schools (FFS) are helping communities work together to achieve common goals. In this presentation, RFS Tanzania, Burundi and Uganda present their experiences with FFS as well as their lessons learned.

    This presentation was part of Learning Lab 5: Advisory services supporting community innovations: integrated landscape management through Farmer Field Schools and Agro-Pastoral Field Schools of the 2022 Resilient Food Systems Annual Workshop in Blantyre, Malawi.

    Plus d'infos