Français English

Éthiopie

Nom du projet

Gestion intégrée des paysages pour améliorer la sécurité alimentaire et la résilience des écosystèmes.

Agences d'exécution

PNUD

Objective

Améliorer la pérennité et la résilience à long-terme des systèmes de production alimentaire en s'attaquant aux causes environnementales de l'insécurité alimentaire en Éthiopie.

Contact

Birara Chekol

birara.chekol@undp.org

Project Targets


120.000 ha


Surface gérée de façon intégrée et durable

à confirmer


Émissions de GES évitées ou réduites

240.000


ménages bénéficiaires

Justificatif

Approche

Impact

Participation des parties prenantes

La petite agriculture constitue la principale activité économique des six régions dans lesquelles le projet RFS Éthiopie est mis en œuvre. L'agriculture est souvent pratiquée dans des écosystèmes très dégradés et vulnérables; des écosystèmes en perte considérable de végétation, soumis à l'érosion et la perte de fertilité des sols. La croissance rapide de la population et la demande connexe en biocombustible, en eau et en terres agricoles accélèrent la dégradation de l'environnement et menacent davantage la production alimentaire.

La dégradation des terres rend l'Éthiopie particulièrement vulnérable au changement climatique et ses aléas. L'Éthiopie est confrontée à des épisodes récurrents de sécheresse depuis le phénomène météorologique El Niño en 2015/2016. La plupart des régions en Éthiopie connaissent des précipitations irrégulières depuis des années ce qui a conduit à une famine croissante, la malnutrition et des épidémies. 

Le projet RFS Éthiopie vise six régions, notamment, Amhara, SNNP, Oromia, Tigray, Afar and Somali qui se situent dans deux points chauds de biodiversité, à savoir Afromontane Est et la Corne de l'Afrique. Ce projet est basé sur une approche qui regroupe la gestion des terres et la gestion intégrée des ressources naturelles (INRM) et les ressources en eau, l'agriculture intelligente face au climat, l'appui aux chaînes de valeur et l'autonomisation des femmes. 

Le projet s'articule autour de trois axes:

  1. Le renforcement des cadres institutionnels pour améliorer la biodiversité et les biens et services écosystémiques au sein des systèmes de production alimentaires;    
  2. Généraliser l'approche de gestion intégrée des paysages afin d'améliorer la productivité des petites exploitations agricoles et des transformations innovantes pour les activités de subsistances non agricoles ; et    
  3. Bâtir et renforcer les capacités pour la gestion des connaissances, l'apprentissage, le suivi et l'évaluation.     

En incorporant la gestion intégrée des paysages à travers les marchés et les systèmes de production économique, le projet vise à atteindre la pérennité des écosystèmes, la sécurité alimentaire et les avantages financiers pour les communautés locales.  

Le projet RFS Éthiopie compte atteindre plus de 240.000 bénéficiaires directs dans les six régions choisies et plus de 1,4 millions de bénéficiaires dans toutes les 12 régions du pays.     

Les cibles du projet se déclinent comme suit : 

Instituer des cadres institutionnels pour améliorer la biodiversité et les biens et services écosystémiques au sein des systèmes de production alimentaires.

  • Renforcer les dispositions et politiques institutionnelles pour permettre aux différentes parties prenantes aux niveaux national et des paysages de collaborer en vue d'adopter une approche de gestion intégrée des ressources naturelles pour promouvoir la résilience et la pérennité.

Généraliser les approches de gestion intégrée des paysages

  • Former 240.000 ménages agricoles à de meilleures pratiques de gestion des sols et de l'eau sur 12 sites d'expérimentation.    
  • Dédier 120.000 ha à la diversification de la production alimentaire.    
  • Dédier 10.000 ha de systèmes agropastoraux à la gestion intégrée.
  • Améliorer l'accès à une meilleure alimentation pour 240.000 ménages, y compris les activités extra agricoles. 

Renforcer les processus de gestion des connaissances, d'apprentissage et de suivi-évaluation. 

  • Renforcer les compétences personnelles et institutionnelles pour assurer le suivi et l'évaluation de la résilience, de la sécurité alimentaire et les avantages environnementaux mondiaux.

Au niveau national, les principales parties prenantes impliquées dans le projet RFS Éthiopie sont les ministères suivants : le Ministère de l'Environnement, des Forêts et du Changement climatique; Le Ministère de l'Agriculture; et le Ministère des Finances et du Développement économique.

Les autres acteurs directement impliqués dans le projet sont les suivants : Les membres des différentes communautés, les utilisateurs des ressources et les chargés de projet au niveau local; les ONG; les partenaires et agences nationales et internationales ; les universités dans 12 zones ciblées ; les autorités locales de des régions de Oromia, Amhara, Tigray, Afar et Somali; ainsi que les différents Bureaux de Woreda chargés de l'agriculture, des ressources en eaux, de l’énergie, la protection de l'environnement et l'utilisation des terres. 

Project Activities

Each RFS country project conducts activities that fall under common thematic areas within the programme. Explore each project theme relevant to the RFS Éthiopie country project below to see which activities are being implemented under each theme.

Ressources utiles

Notre bibliothèque en constante expansion abonde en rapports, études de cas, fichiers multimédia et outils et directives. Toutes nos ressources liées au projet Éthiopie RFS sont accessibles et offrent un meilleur aperçu de notre programme d'activités.