Français English

Gestion intégrée des ressources en eau

Le Partenariat mondial de l'eau définit la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) comme un processus qui favorise le développement et la gestion de l'eau, des terres et des ressources connexes afin de maximiser le bien-être économique et social des communautés sans compromettre la durabilité des écosystèmes aquatiques vitaux et des services qu'ils fournissent.

Pourquoi des interventions en matière de gestion intégrée des ressources en eau sont-elles nécessaires dans les pays RFS ?

Pourquoi la gestion intégrée des ressources en eau est-elle essentielle à la création des systèmes alimentaires résilients ?

Comment les pays RFS exécutent-ils les activités de gestion intégrée des ressources en eau ?

La croissance rapide des populations exerce une pression croissante sur les écosystèmes et les infrastructures africaines pour répondre à la demande croissante de produits alimentaires et d'eau. L'accès à l'eau reste un défi de taille pour les petits exploitants agricoles. L'absence d'infrastructures à petite et à grande échelle pour augmenter l'approvisionnement en eau se traduit par un approvisionnement insuffisant pour les ménages et l'irrigation. Une gouvernance fragmentée et une planification des ressources non coordonnée aux niveaux national et régional dans les bassins fluviaux partagés entraînent une répartition inégale des ressources en eau, ce qui détériore leur disponibilité. Une mauvaise réglementation et un mauvais contrôle de la qualité de l'eau ont pour conséquence, la pollution des ressources en eau lorsque l'eau est disponible. 

Le changement et la variabilité climatiques exacerbent encore les contraintes existantes en matière d'approvisionnement et de qualité de l'eau. Dans de nombreux pays RFS, l'augmentation des températures, les faibles précipitations annuelles et l'augmentation des taux d'évaporation ont un impact sur la disponibilité saisonnière de l'eau. En outre, les changements dans la variabilité climatique et l'augmentation de la gravité et de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes ont entraîné des cas de sécheresse récurrents et une grave pénurie d'eau dans certains pays RFS.

La gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et la gestion durable des terres et des eaux (GDTE) offrent un cadre holistique pour répondre aux différentes demandes et pressions sur les ressources en eau, dans tous les secteurs et à différentes échelles de gouvernance. Les deux cadres offrent une compréhension plus large de la relation entre l'eau, la terre, les communautés et l'environnement politique et réglementaire au sens large, tant au niveau national que régional. 

La gestion efficace, équitable et durable des ressources en eau est nécessaire à la création des systèmes alimentaires productifs et durables. En concevant et en mettant en œuvre des interventions qui reflètent les principes de la GIRE et de la GDTE, le programme RFS vise à améliorer l'accès à l'eau, tant en termes de qualité que de quantité, pour les petits exploitants afin d'améliorer la productivité agricole. L'élaboration de stratégies et de pratiques de gestion appropriées pour les bassins, les sous-bassins et les micro-bassins versants est au cœur de cette approche dans le cadre du programme RFS. 

La GIRE et la GDT englobent toutes deux une grande variété d'interventions, notamment l'extension et l'amélioration de l'efficacité de l'irrigation, la construction de barrages et de déversoirs, l'installation de technologies de collecte des eaux de pluie, l'amélioration de la rétention d'eau des sols, la réhabilitation et la protection des rives ainsi que les interventions de réduction des risques de catastrophes en cas d'inondation et de sécheresse.

Au Kenya, l'équipe du RFS installe des bassins afin de récupérer l'eau de pluie pour l'irrigation et encourage les petits exploitants agricoles à déplacer leur production loin des rives où la production agricole a entraîné l'érosion et l'envasement du fleuve Tana. Le projet RFS Niger s'efforce d'accroître la disponibilité de l'eau pour les agriculteurs en réduisant l'érosion et l'envasement des bassins d'eau et en construisant de nouvelles infrastructures hydrauliques à petite échelle (déversoirs et bassins). Au Malawi, le projet RFS a constitué cinq comités de gestion des bassins versants et cinq unités de ressources en eau qui coopéreront avec les institutions nationales et locales existantes afin d'entreprendre la planification et la gestion des bassins hydrographiques.

Découvrez les projets pays RFS afin de voir d'autres exemples illustrant l’exécution des activités de gestion intégrée des ressources en eau par les pays RFS.

Ressources utiles

Nous disposons d'une bibliothèque croissante de rapports, de mémoires, d'études de cas, de supports médiatiques, d'outils et de lignes directrices. Découvrez toutes les ressources sur la gestion intégrée des ressources en eau afin de mieux comprendre les activités de notre programme.