Français English

Genre

Dans le cadre du programme RFS, le genre est un thème transversal intégré dans la conception et la mise en œuvre de chaque projet. Les approches sensibles au genre permettent à chaque projet RFS de veiller à l'égalité des sexes en ce qui concerne l'accès aux ressources et services productifs, l'emploi et les processus de prise de décision dans le secteur agricole.

Pourquoi des interventions sensibles au genre sont-elles nécessaires dans les pays RFS ?

Pourquoi les approches sensibles au genre sont-elles essentielles à la création des systèmes alimentaires résilients ?

Comment les pays RFS exécutent-ils les activités sensibles au genre ?

En Afrique subsaharienne, les femmes représentent environ 50 % de la main-d'œuvre agricole, mais leur niveau de productivité est inférieur à celui des hommes en raison de l'inégalité d'accès à la terre, au crédit, aux intrants et aux services de vulgarisation. Les femmes travaillent également plus longtemps, soit 12 à 13 heures de plus par semaine que les hommes. En fin de compte, cette disparité entre les sexes a un impact non seulement sur les femmes, mais aussi sur la communauté dans son ensemble, en sapant la productivité agricole, le développement socio-économique et la sécurité alimentaire.

Dans les pays RFS, le changement climatique, la dégradation des terres et la perte de biodiversité affectent différemment les hommes et les femmes. Même si les femmes sont souvent les principales pourvoyeuses et dispensatrices de soins au sein de leur ménage, elles ont souvent moins de pouvoir de décision que les hommes. Les inégalités de pouvoir se traduisent par des différences dans la manière dont les ressources sont distribuées au sein des ménages. Les femmes sont plus vulnérables aux pénuries d'eau et de denrées alimentaires, un déséquilibre qui est accentué dans les régions touchées par le changement climatique, la dégradation des terres et les phénomènes météorologiques extrêmes. Avec des niveaux d'éducation formelle plus faibles, les femmes n'ont pas non plus l'accès et les compétences nécessaires pour générer des revenus alternatifs qui pourraient diminuer leur dépendance à la production agricole pour les moyens de subsistance des ménages et la sécurité alimentaire

Le FIDA estime qu'en donnant aux femmes le même accès que les hommes aux ressources productives, aux compétences, aux outils et aux technologies, la production des exploitations agricoles féminines pourrait augmenter de 20 à 30 %. La participation des femmes, sur un pied d'égalité avec les hommes, à la gestion communautaire durable des terres et des ressources naturelles s'est avérée efficace pour améliorer la remise en état des terres, inverser le processus de désertification et améliorer les conditions socio-économiques au sein des communautés. 

Conformément à l'ambition du FEM d'assurer l'égalité des sexes et de promouvoir l'autonomisation des femmes dans toutes ses opérations, le programme RFS vise à combler l'écart entre les sexes dans l'agriculture en intégrant les perspectives et les préoccupations liées au genre dans la préparation, la conception, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des projets et programmes agricoles. En intégrant les considérations d'égalité des sexes dans chaque étape de la mise en œuvre des projets RFS, le programme RFS œuvre à la transformation des institutions et des pratiques sociales discriminatoires. L'égalité d'accès aux ressources et aux opportunités pour les hommes et les femmes renforcera l'amélioration durable de la production agricole, la sécurité alimentaire et la participation aux processus de prise de décision.

Dans l'ensemble du programme RFS, les équipes responsables des projets ont identifié les différents besoins, rôles et responsabilités des femmes sur les sites des projets, ainsi que les possibilités d'engagement égal avec les femmes. Les résultats de ces évaluations ont été intégrés dans la mise en œuvre des projets de diverses manières, notamment par la désagrégation des objectifs de participation par sexe dans les cadres de suivi et d'évaluation, par des partenariats stratégiques avec des groupes de femmes et le renforcement de leurs capacités, par l'élargissement de l'accès des femmes au financement, par l'octroi de subventions pour les technologies agricoles et les actifs de gestion des ressources naturelles pour les femmes, ainsi que par le soutien aux activités génératrices de revenus pour les femmes.

Le projet RFS Éthiopie engage actuellement des experts en matière de genre dans le développement d'un outil d'aide à la décision sensible au genre, qui permet de suivre facilement les indicateurs socio-économiques qui ont des changements sensibles au genre pendant la durée du projet. Au Nigeria, le projet RFS a établi un partenariat stratégique avec le Réseau pour l’émancipation des paysannes (WOFAN), organisant des ateliers de formation pour les agents de vulgarisation agricole en vue de garantir l'égalité d'accès des femmes aux services de vulgarisation. En Ouganda, le projet RFS a consenti un effort délibéré pour assurer une participation égale des femmes et des hommes aux services de vulgarisation, en collaborant avec les chefs de clans et les anciens pour mobiliser les femmes à s'engager dans les champs écoles paysans soutenus par le programme RFS. 

Découvrez les projets pays RFS afin de voir d'autres exemples illustrant l’exécution des activités sensibles au genre par les pays RFS. 

Témoignages sur le terrain

Découvrez les témoignages sur le terrain pour en savoir plus sur l’exécution des activités liées au thème programmatique du genre par les équipes de projet pays RFS.

Ressources utiles

Nous disposons d'une bibliothèque croissante de rapports, de mémoires, d'études de cas, de supports médiatiques, d'outils et de lignes directrices. Découvrez toutes les ressources sur les approches sensibles au genre afin de mieux comprendre les activités de notre programme.

  • Boîte à Outils sur le Genre et l'Inclusion : Recherche Participative sur le Changement Climatique et l'Agriculture

    21 April 2020

    La Boîte à Outils sur le Genre et l'Inclusion : La Recherche Participative sur le Changement Climatique et l'Agriculture est un guide approfondi et prêt à l'emploi pour les chercheurs et les professionnels du développement afin d'aider à découvrir les importantes différences de genre et de société dans les communautés rurales.

    La boîte à outils sur le genre est le résultat d'un partenariat à long terme entre le Programme de Recherche sur le Changement Climatique, l'Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS) du CGIAR, le Centre Mondial d'Agroforesterie (ICRAF) et CARE International. L'Organisation des Nations unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a apporté de précieuses contributions pour garantir un produit de recherche de haute qualité.

    Plus d'infos

    Directives pour Promouvoir l'Égalité de Genre dans les Projets et Programmes du FEM

    21 April 2020

    Le Conseil du FEM a approuvé la nouvelle politique du FEM en matière d'Egalité des Genres en novembre 2017. Ce rapport d'Orientation fournit des détails sur les étapes pratiques et les actions requises pour mettre en œuvre les principes et les exigences obligatoires spécifiés dans la politique, en mettant l'accent sur la conception, la mise en œuvre et le suivi des programmes et projets du FEM en tenant compte de l'égalité du genre. Les publics cibles sont les Agences du FEM et les partenariats plus larges du FEM.    

    Plus d'infos

    Indice d'Autonomisation des Femmes dans l'Agriculture (WEAI)

    21 April 2020

    L'indice d'Autonomisation des Femmes dans l'Agriculture (WEAI), lancé par l'IFPRI, l'Oxford Poverty and Human Development Initiative (OPHI) et Feed the Future de l'USAID en février 2012, est la première mesure complète et standardisée permettant de mesurer directement l'autonomisation et l'inclusion des femmes dans le secteur agricole. Le WEAI est un outil innovant composé de deux sous-indices : l'un mesure l'autonomisation des femmes dans cinq domaines de l'agriculture, et l'autre mesure la parité des genres dans l'autonomisation au sein du ménage. L'outil mesure également l'autonomisation des femmes par rapport aux hommes au sein de leur ménage.    

    Plus d'infos