Français English

Vulgarisation en milieu rural et renforcement de capacités

Le renforcement des capacités est un thème transversal et essentiel pour tous les projets RFS, axé sur l'introduction, le perfectionnement et le maintien des capacités des personnes, des institutions et des organisations locales pour le développement des systèmes alimentaires résilients au sein de leurs communautés. Dans le cadre du programme RFS, le renforcement des services de vulgarisation rurale et des capacités des agents de vulgarisation agricole est crucial pour ce processus.

Pourquoi des interventions en matière de vulgarisation rurale et de renforcement de capacités sont-elles nécessaires dans les pays RFS ?

Pourquoi la vulgarisation rurale et le renforcement de capacités sont-ils essentiels à la création des systèmes alimentaires résilients ?

Comment les pays RFS exécutent-ils les activités de vulgarisation rurale et de renforcement de capacités ?

L'Afrique subsaharienne dispose de 60 % des terres arables non cultivées dans le monde, pourtant le potentiel agricole du continent reste inexploité. En Afrique, l'agriculture emploie plus de 60 % de la population, la plupart étant des petits exploitants agricoles qui gèrent moins de 5 hectares de terres. Ces petites exploitations se caractérisent par de faibles niveaux de productivité, contraints par le manque d'irrigation, d'intrants de qualité, d'accès au crédit, de mécanisation et d'installations de stockage. En outre, la participation aux programmes de vulgarisation et de renforcement des capacités des agriculteurs est faible et en déclin, limitant davantage la capacité des petits exploitants à adopter de bonnes pratiques agricoles.

Sans accès ou exposition aux informations et aux compétences en matière de techniques et de technologies permettant d'améliorer les rendements, les petits exploitants ont souvent recours à des pratiques agricoles non durables, qui dégradent davantage les ressources naturelles disponibles, entraînant une baisse des rendements agricoles. Cette dynamique maintient les petits exploitants dans un cycle de faible productivité et conduit à une aggravation de la pauvreté et de la sécurité alimentaire dans les communautés rurales. 

Les activités de renforcement de capacités et de vulgarisation rurale initient les agriculteurs des pays RFS à de nouvelles techniques et approches pour une production alimentaire durable et une gestion durable des terres. Le partage des connaissances sur les techniques agricoles efficaces, les méthodes agricoles innovantes, les besoins du marché et les questions de durabilité telles que la dégradation des terres et la déforestation, aidera les petits exploitants à identifier les zones qui limitent la production et à mettre en œuvre les meilleures pratiques afin d’optimiser de manière durable, l'utilisation des ressources naturelles disponibles. 

Les projets RFS mettent également l'accent sur la formation des agents de vulgarisation agricole afin d'élargir la sphère des services de vulgarisation. Au-delà des nouvelles techniques et technologies agricoles, le programme RFS adopte une approche plus globale du développement de la vulgarisation rurale, en intégrant des approches de GDT et de GIRE, en introduisant des activités génératrices de revenu non agricole, en permettant aux agriculteurs d'atténuer le changement climatique et de s'y adapter, et en améliorant l'accès des femmes et des jeunes aux nouvelles compétences et technologies.

Les interventions de vulgarisation du programme RFS visent à délaisser l'approche descendante de l'apprentissage au profit d'un nouveau paradigme, qui favorise un échange réciproque entre les agents de vulgarisation et les agriculteurs aussi bien qu’entre les agriculteurs eux-mêmes. Le programme RFS s'efforce de documenter et de développer cette approche de l'apprentissage dans les 12 projets pays RFS.

La vulgarisation rurale et le renforcement de capacités est un thème transversal qui est au cœur de tous les projets pays RFS. Les activités de renforcement de capacités sont mises en œuvre à plusieurs niveaux, allant des agriculteurs bénéficiaires aux agents de vulgarisation, en passant par les plateformes et les institutions gouvernementales. Les activités sont de grande envergure, notamment la mise en place de plateformes d'échange de connaissances, la facilitation d'exercices pratiques sur le terrain et d'apprentissage concret, la création de parcelles de démonstration et de journées champêtres, ainsi que l'organisation de visites d'échange tant au niveau local que régional entre les projets pays.

 Au Burundi, la FAO collabore étroitement avec les champs-écoles paysans pour former les agriculteurs aux techniques de conservation des terres et de l'eau par l'apprentissage pratique en groupe, l'échange de connaissances et les visites sur le terrain. Le projet RFS du Ghana organise une série de sessions de formation annuelles en vue de renforcer les capacités des prestataires de services publics de vulgarisation, ainsi que des agriculteurs principaux qui fournissent des services de vulgarisation à d’autres agriculteurs. Au Nigeria, les journées champêtres sont organisées pour présenter la viabilité et les avantages des bonnes pratiques agricoles, en mettant l'accent sur la gestion durable des terres et l'agriculture intelligente face au climat.

Découvrez les projets pays RFS afin de voir d'autres exemples illustrant l’exécution des activités de vulgarisation rurale et de renforcement de capacités par les pays RFS.    

Témoignages sur le terrain

Découvrez les témoignages sur le terrain pour en savoir plus sur l’exécution des activités liées au thème programmatique de la vulgarisation rurale et du renforcement de capacités par les équipes de projet pays RFS.

Ressources utiles

Nous disposons d'une bibliothèque croissante de rapports, de mémoires, d'études de cas, de supports médiatiques, d'outils et de lignes directrices. Découvrez toutes les ressources sur la vulgarisation rurale et le renforcement des capacités afin de mieux comprendre les activités de notre programme.