Français English

Burundi

Nom du projet

Appui à la production alimentaire durable et au renforcement de la sécurité alimentaire et de la résilience au changement climatique dans les Hauts Plateaux du Burundi.

Agences d'exécution

FAO

Objective

Accroître le niveau d'adoption de systèmes de production amélioré et résilients pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable grâce à une gestion intégrée des paysages et des filières alimentaires durables.

Contact

Salvator Ndabirorere

ndabiroreresalvator@gmail.com

Project Targets


30.000 ha


Surface gérée de façon intégrée et durable

126.133 TmCO2e


Émissions de GES évitées ou réduites

31.293


ménages bénéficiaires

Justificatif

Approche

Impact

Participation des parties prenantes

L'économie du Burundi est largement tributaire d'une petite agriculture pluviale. 50% du territoire burundais est consacré à l'agriculture à petite échelle et plus de 90% de toute la population dépend de l'agriculture de subsistance pour ses moyens de subsistance.

Dans les hauts-plateaux du Burundi, la dégradation environnementale s'est traduite par la persistance de faibles récoltes et productivité du bétail, la pertes des services écosystémiques et de l'agrobiodiversité. Cette baisse de la productivité agricole n'a pas seulement conduit à un accroissement de l'insécurité alimentaire pour des millions de petits exploitants agricoles, mais elle a aussi contribué à la pauvreté, les conflits sociaux, l'exode rural et la vulnérabilité au changement climatique. Ces impacts sont fortement ressentis au sein des franges vulnérables de la population, notamment les femmes, les jeunes et les personnes âgées.   

Le projet utilise une approche innovante et multi-sectorielle comprenant une coordination au niveau national, provincial et au niveau local pour garantir un appui à la gestion durable des terres. Cette approche vise à instituer des plateformes de stratégiques et des mécanismes de partage de connaissances pour contribuer au renforcement des systèmes d'appui aux niveaux national et local. 

Le projet s'articule autour de trois axes: 

  1. Renforcer les cadres institutionnels et les mécanismes d'appui;     
  2. Améliorer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire grâce à une gestion intégrée des bassins versants, instituer des organisations fonctionnelles de producteurs et développer des systèmes alimentaires durables ; et     
  3. Faire le suivi et l'évaluation des avantages environnementaux mondiaux et des impacts socio-économiques pour éclairer la prise de décision.

Les leçons retenues et les bonnes pratiques du projet sont répertoriées et diffusées par les écoles agricoles). Cette approche de systématisation de la gestion des connaissances permet de reproduire et de généraliser les résultats du projet dans le pays et dans la région. 

De façon général, le projet entende bénéficier à plus de 33.534 ménages grâce à une planification au niveau des bassins versants, l'amélioration des pratiques agricoles, l'opérationnalisation des écoles agricoles, la restauration des terres dégradées et la gestion durable des terres. 

Les cibles du projet se déclinent comme suit :

Renforcer les cadres institutionnels et les mécanismes d'appui. 

  • Consolider les groupes de travail dans les secteurs de l'agriculture et du développement rural.
  • Créer des comités de gestion des bassins versants et des plans pluriannuels au niveau des sites du projet. 
  • Instituer des mécanismes opérationnels multi-partite pour le partage de connaissances aux niveaux national, provincial et local. 
  • Mettre en œuvre la stratégie nationale pour l'harmonisation des écoles agricoles pour une gestion intégrée des ressources naturelles dans les trois provinces. 

Améliorer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire grâce à une gestion intégrée des bassins versants.

  • Dédier 30.000 ha à la gestion durable des terres, avec notamment une augmentation de la productivité des terres agricoles.
  • Encourager la conservation et une utilisation durable de l'agrobiodiversité, avec un accent sur l'augmentation de la diversité génétique des cultures et des animaux, entre 15 et 25%.   
  • Éviter ou capturer 120.000 tonnes d'émissions de CO2 sur une période de cinq ans pour une augmentation de la quantité de biomasse, du carbone organique dans le sol et du couvert végétal dans la zone du projet. 

Instituer des systèmes de suivi et d'évaluation pour assurer le suivi des avantages environnementaux mondiaux et les impacts sociaux économiques.

  • Former des fonctionnaires et des agents d'extension à l'utilisation des outils et approches de suivi et d'évaluation.
  • Former les pré-coopératives et les écoles agricoles à l'utilisation des outils de suivi de l'impact. 

Au niveau national, le Ministère de l'Agriculture et de l'Élevage (MINAGRIE) est le principal partenaire et l'agence de coordination du projet et travaille en étroite collaboration avec les Ministère de l'Eau, Environnement et Aménagement Territoire Urbain (MEEATU).

Au niveau provincial, les structures décentralisées des deux ministères collaborent avec les Directions provinciales de l'agriculture et de l'élevage (DPAE) et l'Office Burundais de Protection de l'Environnement (OBPE). 

Au niveau municipal, les activités du projet sont supervisées par l'agronome de la municipalité ou de la zone. Un programme de renforcement de capacités est en cours à l'attention des écoles agricoles, des coopératives, et des comités de gestion des bassins versants en vue d'aider les communautés locales, qui sont les premiers bénéficiaires de ce projet. 

Project Activities

Each RFS country project conducts activities that fall under common thematic areas within the programme. Explore each project theme relevant to the RFS Burundi country project below to see which activities are being implemented under each theme.

Ressources utiles

Notre bibliothèque en constante expansion abonde en rapports, études de cas, fichiers multimédia et outils et directives. Toutes nos ressources liées au projet Burundi RFS sont accessibles et offrent un meilleur aperçu de notre programme d'activités.