Français English

Malawi

Nom du projet

Projet d'Amélioration de la Résilience des Systèmes Agro-écologiques (ERASP)

Agences d'exécution

FIDA

Objective

Renforcer la fourniture de services écosystémiques et améliorer la productivité et la résilience des petits systèmes agricoles en s'attaquant à la dégradation des terres, à la perte de l'agrobiodiversité, ainsi qu'à l'adaptation au changement climatique et à l'atténuation de ses effets.

Contact

Munday Makoko

aisinternational@gmail.com

Project Targets


13.060 ha


De terres sous une gestion intégrée et durable

1.774.907 TmCO2e


D’émissions de GES évitées ou réduites

19.500


Ménages bénéficiaires

Motif

Approche

Impact

Les parties prenantes engagées

L'économie du Malawi repose sur le secteur agricole, composé principalement de petits exploitants. L'agriculture est la principale source d'emploi du pays, employant environ 80 % de la main-d'œuvre totale.

Malgré le rôle primordial que joue l'agriculture en contribuant aux moyens de subsistance des ménages et à la sécurité alimentaire, le secteur est confronté à plusieurs défis qui limitent la production et menacent sa durabilité. La croissance démographique, avec une demande croissante de biomasse pour l'énergie rurale et l'expansion agricole pour la production alimentaire, a contribué à l'augmentation des niveaux de dégradation des terres et de déforestation, ce qui limite encore plus la production agricole.

Le Malawi est particulièrement vulnérable à un certain nombre d’aléas climatiques, les plus préoccupants étant les inondations, les sécheresses et les périodes sèches, les vents violents, les tempêtes de grêle, les infestations de ravageurs et les épidémies. 

En collaboration avec le FIDA et le programme RFS, le gouvernement du Malawi met en place le projet ERASP qui s'appuie principalement sur le Programme de Développement de l'Irrigation Rurale (PRIDE) et est lié à une autre intervention financée par le FIDA, le Programme de Production Agricole Durable (SAPP).

L'ERASP fait la promotion des interventions dans trois districts, couvrant une superficie estimée à 35.000 hectares et impliquant 25.680 agriculteurs. L'approche est axée sur un processus global de planification du paysage pour les sous-bassins versants, en y ajoutant une approche agro-écologique pour améliorer la sécurité alimentaire et augmenter les rendements agricoles des systèmes d'agriculture pluviale grâce à des techniques d'agriculture intelligente et d’agriculture de conservation. 

Le projet s'articule autour de trois composantes principales : 

  1. Établir un cadre institutionnel multi-acteurs pour la Gestion Intégrée des Bassins Versants (GIBV) ;    
  2. la mise à l'échelle des pratiques de Gestion Durable des Terres (GDT) au niveau des bassins versants ; et 
  3. Suivi & évaluation des services écosystémiques, de la résilience et de la sécurité alimentaire. 

La durabilité du projet est assurée grâce à un cadre incitatif fort, un niveau élevé d’appui technique et des aspects transversaux liés aux chaînes de valeur, au renforcement des capacités, à la gestion des connaissances, et au suivi et rapportage.

Le projet vise à atteindre les objectifs suivants : 

Mise en place d'un cadre institutionnel multi-acteurs pour la gestion intégrée des bassins versants.

  • Développer une gestion des ressources naturelles (GRN) et une prise de décision en matière de GDT éclairées, basées sur une meilleure base de données probantes.    
  • Mettre en place un mécanisme efficace de planification et de coordination de la GRN par le biais des comités de gestion des bassins versants en opération dans les communautés se trouvant en amont, au milieu et en aval.

Intensification des pratiques de GDT au niveau des bassins versants. 

  • Accroître la durabilité de la productivité des systèmes agricoles et améliorer la résilience aux sécheresses et aux inondations.    
  • Fournir à 16.600 agriculteurs suffisamment d'eau pour les besoins de la production végétale et animale.    

Mise en place du suivi & évaluation des services écosystémiques, de la résilience et de la sécurité alimentaire.

  • Réduire la prévalence de la dégradation des terres de 46 à 60 % à moins de 40 %.

Le projet implique au niveau national les départements et ministères suivants: le Ministère de l'Agriculture, de l'Irrigation et du Développement de l'Eau ; le Département du Changement Climatique et des Services Météorologiques ; le Ministère des Ressources Naturelles, de l'Énergie et des Mines, qui abrite le Département des Affaires Environnementales ; le Ministère des Finances ; le Département des Ressources en Terre et de la Conservation ; le Département des Forêts ; le Département des Pêches ; le Département de la Santé Animale et du Bétail ; le Département des Services de Vulgarisation Agricole ; et le Département de la Gestion des Risques de Catastrophes. Parmi les autres parties prenantes figurent les universités locales, les OSC et les autorités locales dans les zones cibles. Le nombre total de bénéficiaires engagés directement par le projet est de 15.793 agriculteurs et 16.381 agricultrices.

Project Activities

Each RFS country project conducts activities that fall under common thematic areas within the programme. Explore each project theme relevant to the RFS Malawi country project below to see which activities are being implemented under each theme.

Ressources utiles

Notre bibliothèque en constante expansion abonde en rapports, études de cas, fichiers multimédia et outils et directives. Toutes nos ressources liées au projet Malawi RFS sont accessibles et offrent un meilleur aperçu de notre programme d'activités.

  • Les Champs-Ecoles des Paysans (CEP) sont-elles encore pertinentes ? Etudes de cas au Malawi et en Indonésie

    21 aot 2020

    La facultá qu’ont les agriculteurs à s'adapter à des environnements changeants est indispensable pour un développement rural durable, économiquement viable et résilient. Les Champs-Ecoles des Paysans (CEP) ont été créées par la FAO à la fin des années 80 pour renforcer les savoirs et les compétences des agriculteurs en matière de gestion adaptative et ont, par la suite, été mis en œuvre par une multitude d’acteurs dans plus de 90 pays.


    Cet article présente les résultats d'études de cas menées au Malawi et en Indonésie afin de répondre aux questions sur la pertinence actuelle des CEP. L'étude a révélé que les activités CEP restent aujourd’hui toujours pertinentes sur le terrain, aidant les agriculteurs à adapter leurs pratiques agricoles et leurs conditions de vie. Il donne également un aperçu des CEP au sujet des facteurs déterminants du changement, des facteurs institutionnels et de leur rôle dans la poursuite du développement.

    Plus d'infos

    RFS Malawi : Mise à Jour du Projet Pays

    21 juillet 2020

    Le projet RFS Malawi vise à renforcer la fourniture de services écosystémiques et à améliorer la productivité et la résilience des systèmes agricoles des petits exploitants en s'attaquant à la dégradation des terres, à la perte de l'agro-biodiversité et à l'adaptation au changement climatique et à son atténuation. Le coordinateur du projet RFS Malawi, Munday Makoko, a fait une présentation par webinaire aux équipes de projet nationales du RFS en juillet 2020 afin de faire le point sur les activités, les réalisations, les défis et les enseignements du projet national du Malawi. La présentation a été suivie d'une session de questions-réponses animée pour permettre aux partenaires du projet national et du RFS d'échanger des informations et d'en apprendre davantage sur les activités du projet national du Malawi.     

    Plus d'infos

    Fiche d'Information sur le Malawi : Renforcer la Résilience des Systèmes Agro-écologiques (ERASP)

    18 mars 2020

    Mis en œuvre par le FIDA, l'objectif de l'ERASP est de renforcer la fourniture de services écosystémiques et d'améliorer la productivité et la résilience des systèmes agricoles des populations rurales pauvres et vulnérables en s'attaquant à la dégradation des terres, à la perte de l'agro-biodiversité, ainsi qu'à l'adaptation au changement climatique et à son atténuation. Cette fiche d'information donne un aperçu du projet, en soulignant les différentes composantes, les parties prenantes et les impacts prévus, ainsi que les principaux éléments innovants dans la conception et la mise en œuvre du projet.     

    Plus d'infos